Après avoir revu “Gravity”

Je l’avais vu le jour de sa sortie au cinéma, et j’en avais fait le commentaire suivant :

https://meditationesdeprimaphilosophia.wordpress.com/2015/06/24/gravity/

après l’avoir revu ce matin dans le silence de ma chambre, je suis convaincu que l’espace à 600 km de la terre et sa beauté (dans les premiers instants du film, après cela se gâte, et puis bien sûr il s’agit d’images arrangées en studio) symbolise ce que j’appelle ici le “plan spirituel”, tandis que la Terre où le Professeur Ryan Stone (jouée par Sandra Bullock, “stone” = pierre) essaye désespérément de revenir symbolise l’endroit où seulement les humains peuvent vivre : le “plan vital”.

Au début du film est inscrit:

“la vie n’est pas possible dans l’espace”

tout est dit….

Je dis “symbolise” et non pas “est” : la Terre n’a pas de statut privilégié dans l’espace des galaxies, à part bien sûr de servir de lieu de vie aux humains, à ceux qui ont créé la science qui permet l’exploration de l’espace et la compréhension progressive de son devenir.

Le “plan spirituel” est le plan des idées platoniciennes (mathématiques) il ne se trouve pas situé dans l’Univers, mais dans l’intériorité rationnelle de la conscience, qui n’est pas un “lieu”.

Ryan Stone est plongée dans le malheur et la dévastation de l’âme, elle a connu la pire des souffrances sur Terre après avoir perdu sa fille.

Et elle se rend vite compte que l’espace, sa beauté et sa tranquillité apparente n’est pas “en dehors” du plan vital et de ses dangers permanent, qui le rejoint avec l’accident du vaisseau russe, les débris qui font le tour de la terre en 1 h 30 et tuent l’équipage, à part Ryan Stone.

Ce qui signifie : le plan spirituel ne peut pas être gagné par une attitude de fuite du plan vital et de ses malheurs.

Il ne peut être visé que par une conversion à la Raison qui remet “l’âme” personnelle à sa place: personnelle et mortelle (Nietzsche a raison de dire que l’âme meurt encore plus vite que le corps, tous ceux qui ont assisté au déclin et à la mort d’un parent peuvent en témoigner).

Le film, et c’est en cela qu’il est si beau et si émouvant, décrit au contraire le trajet de Ryan Stone vers l’Esprit et le salut, et ce trajet passe par le retour sur Terre, pour y affronter enfin le plan vital, ses périls et ses tromperies.

C’est pour cela qu’elle dit “merci” à la fin : parce qu’elle va enfin pouvoir faire face, lutter et peut être gagner…

gravity-movie-review-sandra-bullock-suit-2

Advertisements

One thought on “Après avoir revu “Gravity”

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s